Club allié au Yacht Club de France

Le couteau entre les dents...

Une deauvillaise autour du monde

Dominique Weber

La Clipper Race Round the World en détails :

www.clipperroundtheworld.com

11 mai 2018

Mer 8

Aujourd’hui, je suis "média on board" : photos, films, blogs...

Je vais donc rédiger cela ce soir.

La chaleur est écrasante. On dégouline...

Je ne sais que penser de notre futur bronzage : tête de chouette ( visage buriné avec yeux cernés de blanc pour cause de lunettes) et short et genouillères ! On ne va pas passer inaperçu au retour.

Nous sommes à la moitié de notre première course... avons pris 3 points entre la "scoring gate" et le "sprint".

Les manœuvres sont épuisantes sous le soleil et les seiches ne sautent plus sur le pont la nuit.

Hier la nuit était magnifique et je retrouve mes étoiles entre 2 manœuvres. Le pont colle sous le sel. Et tout le monde attend le canal avec impatience.

Nous avons encore été tirer un bord tout seul dont l’issue est un lot.

 

12 mai 2018

Mer 9

Ça y est. On vient de changer les quarts. On fait maintenant 6 h la nuit et 4 h le jour pour ne pas rester 6 h sous le cagnard. Sauf qu’à l’intérieur, il fait 35 degrés sans un souffle d’air donc impossible de dormir.

Nous avons à nouveau Dare to lead en visuel. Le match race recommence....

À la barre, c’est une attention de tous les instants et nous changeons toutes les 30 minutes.

Nous dégoulinons en permanence... Guylaine s’est lavé les cheveux à l’eau de mer ce soir. J’attends le résultat demain matin pour en faire autant. Je ne me vois pas rester encore 2 semaines au moins sans shampoing.

Je pense que le bateau sentira le fauve à Panama... à part quelques odeurs de pied, on ne se rend compte de rien.

Aujourd’hui, nous n’avions presque pas de vent, c’était terrible dehors et dedans. Mon blog est parti ce matin, posté sur le site.

Quelques poissons volants ont fait leur apparition. Un requin aussi. Les pétrels nous tournent autour et le ciel est toujours aussi beau la nuit.

 

15 mai 2018

Mer 10

La chaleur est toujours là mais le vent est remonté à 10 nœuds cet après midi. À la barre c’est génial !

Nous voyons des tortues et un petit oiseau se reposé à notre bord depuis 4 h. Comme il est jaune et qu’on lui trouve les yeux brides, nous l’avons appelé Qindao et sommes persuadés que c’est un espion... du bateau qui est devant et que l’on rattrape doucement.

À midi, bien que n’étant pas de cuisine, j’ai fait un gaspacho, je n’en pouvais plus des ragoûts de pois et de lentilles. Comment peuvent ils avaler des trucs pareils avec une telle chaleur !

Les petits déjeuners sont aussi étonnants coté toast : Margarine et beurre de cacahuète, Margarine et Nutella (comme si ce n’était pas assez gras !), Margarine et Marmite. Je déconseille fortement ce dernier ingrédient, à la couleur de pétrole... le goût vaut la couleur, j’ai testé. L’australien lui fait margarine et Vegemite.

Donc l’anglais, quand il ne mange pas l’avoine des chevaux, à tout de même de drôles de goûts.

Guillaume a eu une dent de cassée lors d’une manœuvre à l’avant. On lui a bricolé quelque chose avec la boîte de soin dentaire. Il a maintenant un truc maison fait dans une sorte de résine. Mais je pense qu’il souffre beaucoup.

Je me suis trouvé un endroit en or pour la sieste : à l’avant dans la soute à voiles. Le capot étant ouvert, c’est le seul endroit où il y a un peu d’air. Il paraît qu’ils sont tous venus me prendre en photo, tellement je dormais bien !

Sur ce... j’y retourne !

 

Mer 12

Pas de news hier... trop crevée. Je n’arrive pas à dormir tellement il fait chaud dans le bateau. Nous sommes trempés, tout colle et le moindre mouvement nous inonde de sueur.

Nous avons perdu bêtement il y a 30 - 35 heures 3 places en faisant toujours la même erreur. On ne marque jamais nos adversaires. Résultat, ils ont viré dans la nuit et nous n’avons pas suivi. Hier, tout le monde faisait la tête à bord...

Nikki a donc décidé de restreindre l’accès à la barre au 3 meilleurs par quart. J’ai donc barré une partie de la nuit dernière et nous rattrapons un peu, notre vitesse étant meilleure que celle des autres. Mais combien arriverons nous à rattraper ?  C’est un peu rageant !

Les trous de vent (à 07 h 00 je barrais avec 0,5 nœud de vent !) épuisent nos nerfs. On espère qu’il en est de même pour nos adversaires.

Nous sommes passés en mode invisible mais… nous naviguons à vue avec les 4 autres... donc pas très intéressant. Nous devons être 4 bateaux à ne pas avoir joué notre Joker. Le plus dangereux pour notre place au podium est PSP qui ne l’a pas joué non plus. 3 courses pour le faire : Panama - New-York, NewYork/Derry Londonderry et Derry-Liverpool. cette dernière étape décrit nous faire faire le tour de l’Irlande et passer le fameux Fastnet.

Aujourd’hui, je suis de "Happy Hour". Je vais leur faire des fruits déguisés et leur offre un petit livre de recettes traduit en anglais. Message un peu trop direct peut être...

Je viens de prendre une douche et un shampoing à l’eau de mer à l’arrière du bateau... super !

A suivre…

1280

960

768

667

375

320